Apprendre à connaître ses partenaires avant de signer

partenaires Trouver le bon cofondateur pour votre entreprise sera une des décisions les plus importantes que vous aurez à prendre en tant qu’entrepreneur. Faites-nous confiance, cette décision déterminera le sort de votre entreprise. Nous avons été témoins des meilleurs et des pires scénarios. Voici quelques conseils à considérer avant de prendre cette décision importante.

  1. Apprendre à se connaître avant le mariage

En affaires, comme dans toute relation, vous devez apprendre à connaître votre partenaire et sa façon de travailler avant de vous passer la corde au cou. Rencontrer quelqu’un à un événement de réseautage n’est pas suffisant pour décider de signer une convention entre actionnaires quelques semaines plus tard. Une fois qu’un tel contrat est signé, il n’est pas facile de le révoquer. C’est un processus qui peut devenir fort désagréable et qui peut ruiner une entreprise; tout comme épouser quelqu’un sans bien connaître la personne ou ses intentions. Le divorce sera un processus long, déplaisant et pénible que vous auriez pu éviter. Les désaccords les plus communs entre les cofondateurs concernent la vision et l’orientation future de l’entreprise. De toute évidence, l’objectif est de développer l’entreprise, mais les façons de faire croître une entreprise sont limitées, et il y a tellement de directions dans lesquelles on peut orienter une entreprise, et qui peuvent toutes conduire à des résultats très différents. Avant de vous engager dans un partenariat, assurez-vous que vous et votre partenaire potentiel êtes sur la même longueur d’onde, surtout en ce qui concerne la vision et les valeurs en lesquelles vous croyez.

  1. Choisissez quelqu’un qui vous complète

Établir un partenariat avec quelqu’un qui a exactement le même profil que vous n’est pas une bonne idée. Vous devez trouver une personne dont les compétences complètent les vôtres, afin de permettre à votre entreprise de croître et de prospérer. Lorsque vous considérez à quoi peuvent ressembler des compétences complémentaires, pensez surtout à l’avenir de l’entreprise. Les fonctions seront établies en fonction de ces compétences complémentaires. De cette façon, vous pouvez vous créer une émulation et bâtir une entreprise plus solide et de qualité. Alors que l’idée de vous discuter des mêmes choses peut être séduisante, vous voulez être avec quelqu’un qui possède des compétences différentes.

  • Si vous êtes programmeur, il devrait être agent de commercialisation.
  • Si vous êtes concepteur, il devrait être développeur.
  • Si vous êtes introverti, il devrait être extraverti.
  1. Comprendre la convention d’actionnaire

Nous ne pourrons jamais assez souligner l’importance de ce point. Les conventions d’actionnaires garantissent qu’on a bien réfléchi aux responsabilités des actionnaires en fonction de ce qui est permis et de ce qui ne l’est pas, et sur la façon dont les décisions seront prises. Son objectif est de réduire les risques de conflit entre les actionnaires dès le départ. Cependant, des problèmes peuvent survenir lorsque vous ne comprenez pas entièrement le contrat avant de le signer. Il faut donc réfléchir très sérieusement à la propriété des actions. Qui possède combien d’actions (et quelle contribution en espèces? Propriété intellectuelle, etc.)? Et, comment ces actions sont-elles détenues?

Questions à vous poser avant de signer :

  1. Suis-je satisfait de ma participation au capital? (Si je suis le principal fondateur, est-ce que je traite les autres équitablement?)
  2. Puis-je quitter cette entreprise si je le veux? (Puis-je vendre des actions?)
  3. Puis-je acheter plus d’actions si je le veux?
  4. Est-ce que je m’engage à faire quelque chose que je ne pourrai pas respecter?
  5. Est-ce que je pourrai exercer suffisamment d’influence pour protéger mon investissement?
  6. Quels sont mon risque financier total et ma responsabilité juridique (présente et future) dans cet engagement?
  1. Répartition des capitaux

Certains ont l’idée fausse que les capitaux doivent toujours être divisés en parts égales (50/50). Alors qu’une répartition égale du capital peut très bien fonctionner pour certaines entreprises, ce n’est pas la seule solution à considérer. Vous évitez peut-être une conversation gênante et difficile en répartissant les parts de façon égale maintenant, mais pensez aux répercussions que cela peut avoir sur l’avenir de votre entreprise. Vous devriez également considérer l’acquisition des droits. Cela pourra empêcher d’émettre des actions à des partenaires ou à des employés indignes.

Rappelez-vous que vous passerez probablement plus de temps avec votre cofondateur qu’avec votre propre famille. Le choix de cette personne déterminera l’avenir de votre entreprise. Une bonne alchimie et une bonne entente entre vous et votre partenaire sont essentielles. Vous voulez quelqu’un qui assume ses responsabilités et qui démontre la même passion et le même dynamisme que vous. Vous êtes sur le point de vous embarquer dans un voyage ambitieux et mémorable, assurez-vous d’avoir le bon compagnon de voyage!

Email This Post Email This Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


CAPTCHA Image