About Katherine Korakakis

Katherine has spent most of her life working alongside start-ups in various verticals. For 10 years, she was responsible for the development of entrepreneurial initiatives and projects under the auspices of the Youth Entrepreneurship Challenge, a Youth Secretariat program of the government of Quebec. She has authored and co-authored guidebooks on entrepreneurship education. Katherine first developed her passion for building businesses when she co-founded Glambiton. She was instrumental in the development of the first National Entrepreneurship Day for the province of Quebec. Katherine has served on the Boards of numerous non-profit organizations and currently sits on PMEMTL Centre-Ouest and EPCA. She sits on the investment committees of PME MTL Centre and PME MTL Centre-Ouest. These entities are the decision making bodies with regards to business financing with the city of Montreal. She currently is Manager of Entrepreneurship for ProMontreal Entrepreneurs (PME), an early stage VC fund and entrepreneurship program that invests in multiple verticals. The fund has a social business model and has been around for 20 yrs.Katherine has spent most of her life working alongside start-ups in various verticals. For 10 years, she was responsible for the development of entrepreneurial initiatives and projects under the auspices of the Youth Entrepreneurship Challenge, a Youth Secretariat program of the government of Quebec. She has authored and co-authored guidebooks on entrepreneurship education. Katherine first developed her passion for building businesses when she co-founded an entrepreneurial training event for girls called Glambition. She was instrumental in the development of the first National Entrepreneurship Day for the province of Quebec. Katherine has served on the Boards of numerous corporations and currently is the vice-president of PMEMTL Centre-Ouest and president of EPCA. She sits on the investment committees of PME MTL Centre and PME MTL Centre-Ouest. These entities are the decision making bodies with regards to business financing with the city of Montreal. Katherine is the Manager of Entrepreneurship at Ometz an early stage VC fund and entrepreneurship program that invests in multiple verticals. The fund has a social business model and has been around for 20 yrs.

5 astuces de tarification des produits pour augmenter les bénéfices.

Les petites entreprises ont besoin de marges saines. Établir les prix de manière appropriée permet de maximiser la rentabilité et la croissance future. La plupart des gens ne savent pas instinctivement comment fixer le prix de leurs produits pour augmenter leurs bénéfices, mais les chefs de petites entreprises doivent développer cette capacité essentielle. Vous trouverez ci-dessous cinq astuces pour fixer le prix d’un produit afin d’augmenter les profits.

Il est essentiel de connaître la valeur du temps pour pouvoir décider du prix de ses biens et de ses services. Les clients sont prêts à payer davantage pour un bien ou un service de qualité plus élevée. Les clients commenceront rapidement à avoir des doutes sur la valeur des produits si leur prix est trop élevé pour des articles de faible qualité ou trop bas pour des articles de grande qualité. Voici cinq tactiques de fixation des prix des prix qui augmenteront votre rentabilité et vous donneront un avantage concurrentiel.

De la vente au détail à la vente en gros:

Calculez les coûts liés à la fabrication et à la commercialisation des produits. Au cours de ce processus, il est essentiel de définir votre stratégie de commercialisation. Par exemple, si vous souhaitez vendre par l’intermédiaire de détaillants, prévoyez un budget pour les commissions. Lorsque vous vous adressez à des détaillants, votre prix de vente doit être équivalent au prix de gros. Lorsque vous déterminez votre prix de vente au détail, il est essentiel d’éviter le conflit avec vos partenaires, car les magasins revendent les produits. La formule de calcul des prix est la suivante : prix de détail = prix de gros x 2,5 et prix de gros= coût total x 2. Par exemple, votre coût total sera de 20 $ si votre prix de gros est de 40 $ et votre prix de détail de 100 $.

Coûts de prime:

Les entreprises dont les produits sont uniques utilisent régulièrement cette méthode et facturent des prix élevés. Si votre produit dispose d’un brevet ou d’un secret commercial qui lui confère un avantage concurrentiel, utilisez-le.

Offres groupées:

Plusieurs articles peuvent être proposés à un prix plus bas que s’ils étaient vendus individuellement. Les exemples les plus fréquents sont les offres « Achetez-en un, recevez-en un gratuit » et « Achetez-en un, recevez-en un à moitié prix ». Cette stratégie vous permet de réduire vos stocks tout en améliorant la perception de la valeur par vos clients.

Offres limitées dans le temps

Cette stratégie crée un sentiment d’urgence et incite les clients à acheter immédiatement. Envisagez d’utiliser une promotion ou un compte à rebours sur les pages de produits.

La tarification psychologique:

La tarification psychologique est une approche de tarification qui fait appel à la psychologie ou au subconscient pour inciter les clients à payer davantage. Par exemple, un prix de 6,99 $ est considéré comme « moins cher » qu’un prix de 7 $. L’idée est que les acheteurs considèrent le coût légèrement réduit comme une bonne affaire et se sentent encouragés à effectuer l’achat.

Après quelques mois de mise en œuvre d’une stratégie de tarification, réexaminez et révisez votre plan. En fonction de la situation, vous pourriez être amené à ajuster les prix des produits, à traiter avec un concurrent ou à ajuster les prix en fonction de l’évolution des tendances du marché. N’ayez pas peur de changer d’orientation si cela s’avère nécessaire. Une stratégie de prix solide peut aider votre entreprise à conserver son avantage concurrentiel et à attirer de nouveaux clients.

5 conseils pour faire grandir une startup

5 conseils pour faire grandir une startup. Lorsqu’une entreprise est mise à l’échelle, un pied est dans la phase de démarrage tandis que l’autre est dans la phase de maturation, de mise à l’échelle. Vous n’êtes plus une nouvelle startup avec un fort esprit d’entreprise, une solution MVP ou un financement de démarrage. Cependant, vous n’êtes pas (encore) une entreprise Fortune 500 avec des dizaines de milliers de clients fidèles.

Voici cinq des meilleurs conseils pour faire évoluer une startup.

Ceux qui partagent vos idéaux viendront à vous

Vous devez rester innovant, offrir un environnement intéressant et aligner les convictions de votre équipe si vous voulez attirer les candidats idéaux.

C’est une leçon que beaucoup apprennent en essayant de suivre les tendances du marché. Vous devez être conscient que pour que vos clients puissent prendre des décisions éclairées et complètes, ils ont besoin de données approfondies sur la durabilité de la chaîne d’approvisionnement. La demande de données et de rapports environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) a augmenté à la suite de la pandémie de COVID-19. Les entreprises veulent et doivent démontrer à leurs clients (B2B) et à leurs consommateurs (B2C) qu’elles respectent les normes internationales et que leur chaîne d’approvisionnement est conforme aux lois régissant tous les domaines, des médicaments dangereux à l’esclavage moderne. En fournissant des données essentielles sur la chaîne d’approvisionnement et en assurant la transparence, vous avez stratégiquement positionné votre entreprise au confluent de deux tendances majeures du marché.

Planifier et préparer l’environnement

Il est essentiel de mettre en place des mécanismes avant d’en avoir besoin si vous voulez réussir à vous développer. Prenez le temps de rédiger une description détaillée de chaque poste afin de ne pas embaucher trop ou trop peu de personnes. Créez une procédure d’intégration de plusieurs jours qui soit bien structurée et qui fasse appel à diverses méthodes d’apprentissage.

Si vous êtes à la recherche d’investissements pour votre entreprise, cela nécessite un processus de diligence raisonnable approfondi. En réalité, les investisseurs en capital-risque étudient minutieusement chaque entreprise dans laquelle ils sont susceptibles d’investir. Les investisseurs sont curieux de savoir ce que vous gérez mal si vous n’êtes pas bien organisé dans un département comme celui des ressources humaines.

La culture a beaucoup d’importance

Lorsque vous trouvez des personnes exceptionnelles, vous ne voulez pas que la concurrence vous les vole. L’embauche n’exige pas seulement de consacrer du temps aux activités courantes, mais elle coûte aussi de l’argent. Bien que les études sur les dépenses liées à l’embauche d’un nouveau salarié varient, les estimations dépassent souvent les 6 000 dollars par candidat. La culture est au cœur de notre processus d’intégration. Avant même d’acquérir des informations techniques sur leur travail, vos nouveaux employés doivent le ressentir immédiatement. Il est essentiel de s’assurer que les gens se sentent valorisés, surtout lorsque tout le monde travaille à domicile.

Les détails sont essentiels. Par exemple, envoyez par courriel une carte-cadeau pour Uber Eats lors de leur premier jour dans l’entreprise. Accompagnée d’une note précisant que le repas est offert. Assurez-vous que les formalités administratives sont terminées et que les employés disposent de leur équipement avant leur premier jour.

Des solutions simples pour des problèmes complexes

Un autre conseil pour la montée en puissance d’une startup est que des solutions simples sont nécessaires pour résoudre des problèmes complexes. Il n’est pas facile de trouver des personnes qualifiées pour accomplir toute une série de tâches spécialisées. Là encore, il faut planifier et garder un œil sur l’avenir. L’élan se renforce de lui-même, c’est pourquoi vous avez délibérément recruté des membres de l’équipe extraordinaires lors de la première phase d’embauche. Vous savez maintenant à qui vous adresser en premier lorsque vous embauchez quelqu’un : les gens formidables connaissent les gens formidables.

Cependant, les personnes exceptionnelles aiment aussi collaborer dans un environnement productif avec d’autres personnes exceptionnelles. Dans le cadre du processus de recrutement, veillez à ce que les membres de l’équipe soient exposés à une variété de collègues. Participer au processus d’embauche avec vos employés est un autre aspect à prendre en considération. C’est une autre façon de faire en sorte que la prospérité nourrisse la prospérité.

Récompenser le bon comportement

Certaines entreprises en développement rencontrent des problèmes lorsqu’elles récompensent un résultat, tel que la conclusion d’une affaire, même si quelqu’un a poussé les autres à le faire. Ou la réalisation d’un projet dans les délais impartis, alors que le chef d’équipe attendait de chacun qu’il travaille tard le soir et le week-end. Si vous voulez que votre culture soit forte, veillez à récompenser les comportements qui encouragent les collègues à donner le meilleur d’eux-mêmes et qui correspondent aux qualités fondamentales de votre culture. Une idée à envisager est la reconnaissance par les pairs et un programme de récompense lié aux activités quotidiennes. Les points peuvent être utilisés pour faire un don à une bonne cause, acheter des cartes-cadeaux ou les transférer. On peut les donner pour reconnaître les efforts exceptionnels d’autres personnes.

Ce système permet d’obtenir des données utiles. Quelles équipes interagissent entre elles ? Le marketing et les ventes échangent-ils plus de points que d’habitude ? Ces informations vous donnent des indices sur ce qui doit retenir votre attention. Conservez ces données, car elles peuvent vous aider à déterminer si les équipes collaborent et travaillent bien ensemble.

Pour réussir l’expansion d’une entreprise, il faut être capable de comprendre les avantages de la mise en place d’une équipe solide. En outre, chaque étape de la montée en puissance d’une startup est cruciale, car il est très difficile de recruter de nouveaux talents sur le marché aujourd’hui.

Stratégies pour travailler avec des influenceurs

Travailler avec un influenceur est une bonne stratégie pour faire connaître votre entreprise à un plus grand nombre de personnes. En utilisant son point de vue unique, vous pouvez lui demander de partager avec son public ses impressions sur votre produit ou service. Si vous ne savez pas par où commencer, il peut être effrayant de demander à un influenceur d’approuver votre produit ou service. Vous trouverez ci-dessous des stratégies qui peuvent aider les petites et moyennes entreprises à adopter les meilleures méthodes de travail avec les influenceurs.

Transmettez une offre claire 

Pour commencer, faites une offre très précise afin que l’influenceur puisse décider s’il s’agit de quelque chose qui lui convient et qu’il est prêt à soutenir. Veillez à préciser les types de posts que vous souhaitez (Stories, TikTok, etc.), le montant de la rémunération, le délai de publication et l’étendue du travail. Même si les choses évolueront sans doute à partir de là, le fait d’avoir un point de départ solide simplifie grandement le processus et permettra à l’influenceur de décider rapidement si c’est quelque chose qui l’intéresse.

Incluez les influenceurs sur vos pages de médias sociaux 

Sur votre Instagram et vos autres médias sociaux, mettez en avant le travail des influenceurs de votre secteur. Cela permet de remplir plusieurs fonctions. Tout d’abord, les personnes qui suivent les influenceurs peuvent tomber sur vous parce que vous vous connectez à leurs personnes ou entreprises préférées. Ensuite, il est possible que ces mêmes personnes commencent à vous suivre à leur tour ! Enfin, le soutien que vous apportez à leurs marques peut même inciter des influenceurs connus à vous contacter pour discuter de futures collaborations.   

Laissez libre cours à votre créativité 

Laissez à l’influenceur que vous avez choisi une certaine marge de manœuvre créative pour mener à bien votre campagne. Étant donné que les influenceurs disposent d’un savoir issu d’expériences antérieures, il est généralement préférable de travailler avec eux dans les deux sens. Certes, il est important de leur expliquer en détail vos idées, mais après cela, laissez-leur une certaine liberté de création. En procédant ainsi, le contenu que vous créez est distinctif et simultanément attrayant pour vos deux publics. Envisagez la situation de la manière suivante. Vous avez choisi cet influenceur parce que vous appréciez le contenu qu’il produit. Gardez à l’esprit que c’est lui qui connaît le mieux son public et qui sait quel contenu lui plaira. Laissez-les vous donner des conseils artistiques et des suggestions d’atouts.

Fixez des objectifs raisonnables et aidez-les 

Si vous souhaitez travailler avec des influenceurs, n’oubliez pas qu’ils ne pourront pas tout faire. Vous devez également fournir un certain travail. Assurez-vous de fixer les bonnes attentes à l’égard de l’influenceur avec lequel vous travaillez. Il est important que vous fournissiez les outils appropriés (échantillons de produits, informations, etc.) pour que votre produit ou service soit présenté de manière fidèle.

Avant d’approcher un influenceur, faites vos devoirs. Faites des recherches sur eux, apprenez ce qu’ils aiment, les personnes qu’ils suivent, leurs domaines d’intérêt et les raisons pour lesquelles ils aiment ces choses. Veillez ensuite à ce que votre marque soit représentée de manière appropriée dans cet environnement, de sorte que, lorsque l’influenceur en parlera sur les médias sociaux, les clients obtiendront une image authentique de ce que votre marque représente.

Enfin, créez dès le départ un climat de confiance avec votre influenceur, de sorte que lorsqu’il publiera un article sur votre entreprise, il n’aura pas l’impression d’avoir été payé une fois de plus, mais qu’il se sentira naturel et sincère.

Dressez la liste des résultats attendus, des objectifs de la campagne, les hashtags 

Donnez aux influenceurs avec lesquels vous travaillez un document d’une page qui comprend toutes les informations dont ils auront besoin pour la campagne, comme les noms des marques, les hashtags de la campagne, les objectifs à garder à l’esprit, les spécifications des photos et l’histoire de la marque, afin de les mettre sur la voie de la réussite. Lors de la prise de vue et de la production du contenu, cela facilite leur travail.

Pour réduire les coûts, collaborez avec dautres marques 

En partageant le coût des influenceurs avec des marques partenaires, les petites entreprises peuvent réduire leurs dépenses. Lorsque vous organisez des événements, des concours et des sorties d’influenceurs avec d’autres entreprises, votre société est exposée à des opportunités de marketing encore plus vastes qu’elle ne le serait normalement. En choisissant des marques non concurrentes, vous pouvez encore profiter de tous les avantages de la collaboration sans renoncer à une part de marché potentielle.  

Si vous le pouvez, payez immédiatement et à temps   

Les influenceurs racontent des histoires terrifiantes sur des entreprises qui tardent à payer ou, pire encore, qui disparaissent purement et simplement. Même s’il n’est pas toujours facile de garder le contrôle, il est essentiel de se surpasser pour garantir un paiement en temps voulu et une communication claire sur la date à laquelle il sera effectué. En prime, payez plus tôt que prévu.

Les collaborations avec les influenceurs peuvent être très bénéfiques pour votre entreprise. Vous pouvez accroître la notoriété de votre marque, renforcer la confiance qu’elle inspire et augmenter les ventes en collaborant de manière significative.

Utilisez les stratégies de collaboration avec les influenceurs les plus efficaces maintenant que vous les connaissez.

Créer un conseil consultatif

La création d’un conseil consultatif est un outil méconnu qui s’avère très bénéfique pour une entreprise. Il s’agit d’un groupe de conseillers triés sur le volet qui croient en votre leadership et qui sont là dans le seul but de fournir des conseils stratégiques à votre entreprise. Ils sont en accord avec votre culture et votre mission et s’engagent à assurer votre réussite. Cependant, former le conseil consultatif idéal pour vous peut nécessiter une certaine planification afin d’obtenir un bon retour sur investissement. Ne vous inquiétez pas, c’est pourquoi nous sommes là pour vous aider et vous donner des conseils avant de créer votre propre conseil consultatif !

2. Sachez qui vous êtes et ce que vous représentez
Établissez d’abord vos valeurs, votre mission, votre vision et votre plan stratégique. Vous devez savoir ce que vous représentez, pourquoi vous existez et où vous allez. Vous devez être en mesure de présenter ces éléments à tout membre potentiel du conseil d’administration. Pensez à créer un conseil consultatif composé de personnes qui ont déjà réalisé ce que vous essayez d’accomplir, afin de pouvoir tirer des enseignements de leurs succès et de leurs erreurs. De plus, vous devez être en mesure de partager les profils de vos clients cibles et de votre paysage concurrentiel.
3. Objectifs/plan
Créez un ensemble d’objectifs que vous voulez que votre entreprise atteigne. En définissant vos objectifs, vous pourrez sélectionner les membres qui vous aideront à les atteindre. Cela permet également de définir les attentes des membres de votre comité consultatif. Cela leur donne une idée du rôle et de l’objectif qu’ils auront à jouer au sein de votre comité consultatif. En créant ces attentes, vous pouvez obtenir exactement ce dont votre entreprise a besoin. Faire appel à des conseillers inadaptés vous fera perdre du temps et de l’argent et vous conduira potentiellement sur la mauvaise voie.
Diversifier
Après avoir défini les compétences qui vous manquent, à vous et à votre start-up, il est temps de commencer à chercher les bonnes personnes. Le choix des conseillers est aussi important que celui des employés. Chaque personne doit apporter une expérience différente, de manière à ce que votre comité consultatif soit en mesure de couvrir tous les domaines et d’offrir des perspectives différentes. Par exemple, la cybersécurité est aujourd’hui un élément essentiel de tout conseil. En règle générale, il est préférable de constituer un petit groupe de quatre personnes au maximum. Si vous choisissez bien, un petit groupe de personnes suffira. Plus il est petit, mieux c’est, car cela facilitera la communication entre vous et vos membres.
Durée de l’adhésion
Il est souvent difficile de recruter des membres de conseils consultatifs : il est toujours plus difficile de mettre fin à leur mandat. Les membres des conseils consultatifs ont tendance à se sentir à l’aise dans leur position et prennent donc l’initiative de les retirer sous forme de critique personnelle. Il peut donc être utile de nommer les membres pour un mandat spécifique (un, deux ou trois ans), de sorte qu’une démarche active doive être entreprise pour renouveler l’adhésion, plutôt que de la retirer à l’avenir. Cette question peut s’avérer particulièrement importante lors de la création d’un conseil consultatif.
Mentors
Les membres d’un conseil consultatif sont des personnes qui se soucient réellement de votre réussite et de celle de votre entreprise. Ils n’ont aucune obligation légale ni aucune participation dans l’entreprise, ils agissent uniquement en tant que mentors et leur principal objectif est de vous donner des conseils. Cela étant dit, il est préférable de rechercher des personnes que vous connaissez au sein de votre réseau professionnel. Elles seront ainsi plus enclines à vous conseiller. Cependant, soyez prudent lorsque vous choisissez des amis ou des membres de votre famille, car ils ne vous donneront pas toujours les conseils les plus honnêtes. De plus, la présence d’amis ou de membres de la famille au sein de votre comité consultatif peut entraîner des conflits ou des problèmes relationnels que vous voudrez éviter. Vous avez besoin de personnes qui seront brutalement honnêtes et prêtes à remettre en question vos idées afin d’apporter des perspectives différentes.
Bien qu’il soit plus facile de s’adresser à des personnes au sein de votre réseau professionnel, vous devriez également chercher des personnes en dehors de votre réseau. Il peut être plus difficile de trouver des membres d’une stature plus élevée, mais cela est extrêmement bénéfique pour votre entreprise. Ils vous apporteront de la crédibilité, ce qui jouera un rôle important lorsque votre start-up en sera aux premiers stades de financement. Ils donneront à votre entreprise une certaine traction, ce qui est crucial pour le développement de toute start-up. Non seulement vous gagnerez en crédibilité, mais vous pourrez également élargir votre réseau professionnel et nouer des contacts qui peuvent s’avérer très utiles à long terme
Comment trouver des mentors

Chez ProMontreal entrepreneurs, nous offrons un programme de mentorat où vous pouvez poser votre candidature et, si vous répondez à certains critères, nous vous mettrons en contact avec le mentor idéal pour répondre à vos besoins. Au fil des ans, nous avons mis en contact des centaines de mentorés avec des entrepreneurs prospères ou des professionnels qui veulent contribuer à la réussite des entreprises en démarrage. Pour en savoir plus, consultez la section « mentors  » de notre site web.
Compensation
Il est important de se rappeler que les membres du conseil consultatif ne détiennent aucune participation dans l’entreprise et qu’ils sont simplement là pour vous guider parce qu’ils veulent voir votre entreprise réussir. Dans les premiers temps de votre entreprise, il est bon de les récompenser par des dîners, des activités de divertissement, etc. Ce n’est pas forcément une somme importante, mais c’est un moyen de leur témoigner votre gratitude pour leur aide. Au fur et à mesure que votre entreprise progresse, vous devrez envisager une rémunération plus élevée, voire un salaire, mais cela dépend entièrement de vous.
Il se peut que vous ne disposiez pas de toute l’expertise nécessaire dans l’entreprise dans laquelle vous vous lancez, mais c’est normal. Les conseils consultatifs peuvent être utiles et enrichissants, mais ils peuvent aussi être une perte de temps. En fin de compte, vous en tirerez ce que vous aurez investi dans leur création, leur développement et leur fonctionnement. Cela dit, il existe de nombreux outils pour vous aider à concrétiser votre vision, alors n’ayez pas peur de prendre des risques.

Comment les start-ups peuvent se promouvoir sur TikTok.

Comment les petites entreprises peuvent se promouvoir sur TikTok. Vous vous demandez peut-être si une page supplémentaire sur les médias sociaux est nécessaire pour votre petite entreprise et si la promotion de votre entreprise sur TikTok peut être utile. TikTok semble être davantage une plateforme de vidéos amusantes de lip-sync qu’un lieu de commercialisation de produits et de services. Cependant, les petites entreprises et les nouvelles marques ont de nombreuses possibilités d’utiliser TikTok pour atteindre leur public cible de manière amusante et créative.

Examinons quelques idées et exemples de matériel que vous pouvez partager sur TikTok pour promouvoir votre petite entreprise.

Vidéos d’activités quotidiennes.  

Tout d’abord, publier des vidéos des activités quotidiennes de votre entreprise est un excellent moyen de commencer. Ces vidéos montrent aux visiteurs comment le travail y est effectué. Si vous suivez cette recommandation, vous devriez créer un DVD qui détaille les activités typiques de votre entreprise et se concentre sur les tâches considérées comme les plus vitales. Vous aiderez ainsi vos clients à comprendre ce que c’est que d’être propriétaire d’une petite entreprise.

Mettez votre personnel en valeur.

La mise en avant des employés donne un visage à votre marque et présente les personnes qui se cachent derrière vos produits et services. Chaque membre de votre équipe peut-il réaliser une vidéo pour se présenter ? Ou êtes-vous une entreprise familiale ? Donnez à vos clients l’occasion de rencontrer les personnes qui dirigent votre entreprise.

Informez votre public.

Sur TikTok, vous pouvez fournir à votre public des documents qui l’informent sur votre secteur d’activité ou votre expertise. Si vous vous engagez à apprendre et à aider les autres, vous gagnerez en crédibilité et les gens reviendront vers vous pour votre honnêteté.

Partagez du contenu qui reflète votre marque.

En fait, le contenu qui reflète les valeurs d’une marque ou d’une entreprise est celui qui fonctionne le mieux sur les médias sociaux et dont le retour sur investissement est le troisième plus élevé. En outre, les clients sont plus conscients que jamais des organisations caritatives que les entreprises qu’ils préfèrent soutiennent financièrement. Conséquence directe de cette prise de conscience, les clients tiennent compte de cette information lorsqu’ils décident des biens et services qu’ils souhaitent acquérir auprès de ces entreprises.  

Dans ce contexte, présenter les valeurs de votre marque sur TikTok est un moyen efficace d’attirer l’attention de votre public. Ainsi, les personnes qui partagent vos convictions en prendront note, et vous pourrez peut-être les convertir en clients.

Idée.

Y a-t-il eu un événement ou une circonstance particulière qui vous a inspiré le concept de votre entreprise ? Comment avez-vous pensé à votre petite entreprise ?

Processus de production.

Montrez aux clients le processus de fabrication de vos produits. Cela démontre votre engagement à créer de la valeur en montrant le temps, les efforts et l’attention que vous consacrez à votre travail.

Mode d’emploi du produit.

Vous avez une excellente procédure de fabrication de vos produits ? À l’aide d’une brève vidéo didactique, montrez à vos clients le processus de fabrication de vos biens et services.

Répondre aux questions.

Répondre à des questions est un excellent moyen d’impliquer votre public et de développer des relations. Vous pouvez par exemple utiliser la fonction de questions-réponses intégrée à TikTok ou réaliser des vidéos qui répondent aux questions des clients.

Astuce : utilisez cette fonction pour comprendre les problèmes que les clients rencontrent avec votre entreprise. En particulier, si les mêmes questions reviennent, vous devrez peut-être mettre à jour votre page FAQ ou ajouter de nouvelles informations sur votre site web.

Démonstrations

Enfin, les petites entreprises peuvent utiliser la vidéo pour enseigner aux clients comment utiliser correctement leurs articles.

Les suggestions de vidéos ci-dessus sont toutes d’excellents conseils sur la façon dont les petites entreprises peuvent se promouvoir sur TikTok.

Renforcer les communautés par le biais de l’investissement : une étude de cas à Montréal

La construction d’un avenir prospère et durable ne se limite pas à des initiatives mondiales et à des changements politiques radicaux. Les impacts les plus significatifs proviennent souvent de la base des communautés locales. Cet article de blogue explore les avantages de l’investissement dans les communautés locales en s’appuyant sur le dynamisme de la communauté juive de Montréal, qui constitue un excellent exemple. Nous soulignerons comment de tels investissements sont non seulement moralement convaincants, mais aussi capables de générer des retours commerciaux importants.

Ancrée dans le paysage communautaire, la Fédération CJA joue le rôle d’élément fondamental en matière de consolidation de liens.  En plus de fournir une contribution financière, elle s’engage à protéger tous les investissements et, par le fait même, témoigne ainsi de sa volonté de défendre les intérêts de la communauté.

L’importance de l’investissement local 

Investir dans les communautés locales est plus qu’un simple acte de bienveillance; il s’agit d’une stratégie à long terme qui renforce le tissu social et favorise la vitalité économique. Lorsque nous investissons dans les entreprises locales, l’éducation, le logement et les infrastructures, nous donnons aux individus les moyens de participer activement à la vie de leur communauté, ce qui favorise la cohésion sociale, encourage l’autonomie et génère la prospérité économique. Cet investissement dépasse le cadre de l’économie et nourrit un sentiment d’appartenance et d’identité collective qui enrichit la culture et le dynamisme de nos quartiers.

L’engagement de la Fédération CJA en faveur du développement de la communauté trouve un écho ici, car l’organisation travaille sans relâche afin de créer des occasions qui permettent à tous et à toutes de s’épanouir dans leur contexte local.

La communauté juive de Montréal : un témoignage de l’investissement local

La communauté juive de Montréal offre un exemple puissant du potentiel de transformation de l’investissement local. Cette communauté diversifiée, l’une des plus anciennes et des plus importantes populations juives du Canada, a une histoire riche marquée par une solide tradition de soutien et d’investissement communautaires.

Avec le soutien de la Fédération CJA, la communauté a beaucoup investi dans des institutions qui préservent et promeuvent le patrimoine et l’identité juifs. Les synagogues, les centres communautaires et les écoles ne sont pas seulement des lieux de pratique religieuse, mais aussi des centres culturels dynamiques qui cultivent l’esprit communautaire et favorisent la transmission des traditions d’une génération à l’autre.

Le Centre Segal des arts de la scène en est un exemple frappant. Cette institution culturelle juive propose une grande variété de programmes artistiques, encourageant la créativité et servant de lieu de rassemblement pour des personnes de toutes origines. Son succès témoigne de l’importance d’investir dans des institutions culturelles qui renforcent l’identité de la communauté et stimulent les économies locales.

Les avantages commerciaux de l’investissement communautaire 

Contrairement à certaines croyances erronées, investir dans les communautés locales ne signifie pas sacrifier la rentabilité. Au contraire, ces investissements stimulent souvent la croissance économique, créant ainsi un cercle vertueux de prospérité. Lorsque les entreprises investissent dans les communautés qu’elles desservent, elles fidélisent leur clientèle, encouragent les dépenses locales et contribuent à la résilience économique de la région. Cette approche s’inscrit dans la stratégie à facettes multiples de la Fédération CJA, qui consiste à promouvoir la résilience des communautés en soutenant les entreprises locales et en amplifiant leurs effets et leur portée.

Les entreprises locales de la communauté juive de Montréal illustrent ce phénomène. Des boutiques de bagels comme St-Viateur et Fairmount, institutions bien-aimées de la scène culinaire montréalaise, ont prospéré en maintenant des racines profondes dans la communauté locale. Leur succès a stimulé l’emploi local et le tourisme, contribuant ainsi de manière significative à l’économie locale.

En outre, l’Hôpital général juif, une pierre angulaire du système de santé montréalais, illustre la manière dont l’investissement dans l’infrastructure locale peut générer des bénéfices commerciaux. Cette institution, fondée par et pour la communauté juive, dessert aujourd’hui un large éventail de populations et tire des revenus de ses services tout en remplissant un rôle essentiel pour la communauté.

L’impératif éthique 

L’investissement dans les communautés locales a également une forte résonance sur le plan éthique. Il confirme notre responsabilité commune d’élever ceux qui nous entourent et de cultiver des espaces où tous les membres peuvent s’épanouir. Ces investissements font écho au concept juif de « tikoun olam » ou « réparation du monde » qui appelle à des actions visant à améliorer la société.

Cette philosophie est évidente dans des initiatives telles que La Fondation communautaire juive de Montréal, qui reçoit un soutien vital de la part de la Fédération CJA et qui vient en aide à diverses causes, notamment l’éducation, les soins de santé et les services sociaux. En investissant dans ces domaines, la fondation a pu s’attaquer aux inégalités et créer des opportunités, faisant de Montréal un meilleur endroit pour tous les résidents.

Conclusion 

Comme le démontre la communauté juive de Montréal, investir dans les communautés locales est un outil puissant pour cultiver la cohésion sociale, stimuler la croissance économique et renforcer les valeurs morales. Qu’il s’agisse de soutenir une entreprise locale, de contribuer à l’infrastructure communautaire ou de faire un don à un fonds communautaire, chaque acte d’investissement peut faire une différence significative.

Alors que nous allons de l’avant, n’oublions pas l’histoire de la communauté juive de Montréal. En effet, la construction d’un avenir meilleur commence chez nous, dans nos communautés locales. C’est l’histoire d’un investissement, d’une volonté d’agir en faveur de la communauté. Votre prochain investissement pourrait être le catalyseur qui transformera votre communauté et, par extension, le monde.

Comment réussir le Growth-Hack de votre startup

Comment faire du « growth-hacking » pour assurer le succès de votre startup. Le domaine le plus crucial du marketing pour les jeunes entreprises est probablement le « growth-hacking ». Il fournit un cadre marketing qui peut générer un retour sur investissement élevé avec peu de ressources. C’est indispensable pour les jeunes entreprises en phase de démarrage, en raison de leur accès limité aux ressources.

Le fondement même du growth-hacking est la viralité. Ainsi, si vous voulez obtenir de bons résultats, vous devez compter sur ceux qui reçoivent votre message pour le partager avec d’autres. Bien que diverses stratégies de « growth-hacking » puissent vous aider à devenir viral, ce sont les idées fondamentales qui comptent. Vous trouverez ci-dessous des idées clés sur la manière d’assurer la réussite de votre startup grâce au growth-hacking.

1. Promotion et développement sont étroitement liés

La structure typique d’une entreprise et la division du travail dans la plupart des organisations traditionnelles créent une division claire entre des tâches telles que le développement de produits, le marketing et la conception. Toutefois, les petites start-ups peuvent en souffrir. L’une des principales causes d’échec des start-ups est la mise à l’échelle prématurée. Un bon exemple serait de consacrer une partie de ses ressources limitées à un produit avant qu’il ne soit adapté au marché.

Le Growth-hacking peut aider à résoudre ce problème, car il ne considère pas le marketing des startups comme une activité isolée. Au contraire, il considère la création et la popularisation d’un produit dans son ensemble et utilise les ressources numériques contemporaines pour y parvenir.

La flexibilité est l’un des avantages des startups par rapport aux grandes entreprises. Lorsque le niveau de complexité d’un produit est encore faible, il est facile d’y apporter des modifications.

Ainsi, si le produit que vous avez développé est difficile à vendre, la solution, du point de vue du growth-hacking, n’est pas toujours de le « vendre » plus fort ou d’une manière différente. Au contraire, il peut être bénéfique de revenir au mode de développement du produit et de s’assurer que ce que vous vendez répond à un besoin réel pour un groupe de personnes réel. Lorsque l’adéquation produit-marché est atteinte, la commercialisation de votre produit auprès de ces clients devrait se faire naturellement et sans effort.

Un cycle répétitif de création, de vente, d’obtention de commentaires, de réitération et de revente conduit à un meilleur produit et à une plus grande croissance.

2. Créez quelque chose d’intéressant à diffuser

Même si un produit est excellent, cela ne signifie pas nécessairement que les consommateurs seront prêts à dépenser leur énergie pour le promouvoir.

Pour obtenir un résultat satisfaisant, il est généralement nécessaire d’inciter les gens à le faire.

L’un des meilleurs exemples est le programme de parrainage de Dropbox, qui récompense les clients en leur offrant davantage d’espace de stockage lorsqu’ils présentent des amis. Dropbox a augmenté de 3900 % grâce à ce programme.

En outre, il existe différentes approches qui peuvent vous aider à obtenir le même résultat. Par exemple, si vous organisez une version bêta fermée, le fait de donner aux utilisateurs un nombre limité d’invitations à partager avec leurs amis peut augmenter la valeur perçue de chaque invitation et générer un sentiment de rareté.

La motivation du consommateur à diffuser votre contenu doit être intégrée au produit, quelle que soit la stratégie choisie ( ou le contenu). Si votre facteur K est supérieur à 1 (c’est-à-dire que le consommateur moyen recommande votre produit à plus d’une personne supplémentaire), vos taux de croissance commenceront à se composer très rapidement.

3. Donner la priorité à la conversion et à la fidélisation

Enfin, si vous voulez atteindre la viralité, votre produit doit encourager, mais également capter et profiter d’une popularité toujours croissante.

Un « growth-hacker » expérimenté ne se laisse pas tromper par des statistiques insignifiantes telles que les visites de sites web et le nombre de partages. Ces éléments sont merveilleux, mais ils ne sont que superficiels. L’attention que vous pouvez attirer est en fin de compte importante, mais seulement si elle se traduit par une croissance réelle de l’entreprise.

En conclusion, le promoteur d’une startup doit avoir un état d’esprit de « growth-hacking », parce qu’il est essentiel à la fois pour le développement du produit et pour le marketing.

Concentrez-vous sur l’acquisition et la fidélisation mesurable de clients plutôt que sur le développement de votre marque. Utilisez une approche scientifique avec des outils précis et des résultats quantifiables. Améliorez constamment votre produit, atteignez votre public cible et incitez vos consommateurs à rester et à passer le mot.

Comment rédiger une mise à jour pour les investisseurs

La rédaction d’une mise à jour à l’intention des investisseurs peut, à première vue, sembler une tâche difficile, mais démystifions le processus. En tant que nouveau entrepreneur, il est essentiel de comprendre que cette tâche est un élément crucial pour maintenir une relation transparente et en symbiose avec vos investisseurs. Il ne s’agit pas simplement d’une exigence de l’entreprise ; c’est une occasion exceptionnelle pour vous de faire une pause, de revenir sur votre parcours, de mettre le doigt sur les obstacles que vous avez rencontrés et d’envisager une voie pour l’avenir. Ce guide a été conçu pour vous aider à vous familiariser avec cette tâche apparemment complexe, avec aisance et efficacité.

Pour commencer, nous allons examiner les raisons pour lesquelles ces mises à jour sont si importantes. Une communication régulière et claire avec vos investisseurs vous permet de jeter un coup d’œil dans la chambre à air de votre entreprise. Cela leur permet de repérer les obstacles potentiels et les opportunités à saisir, parfois avant même que vous ne vous en rendiez compte. Cette participation proactive leur permet non seulement de s’impliquer activement, mais également d’avoir un sentiment de progrès et de réussite mutuels. En outre, des données convaincantes confirment l’importance de ces mises à jour – selon une étude, les startups qui offrent des mises à jour régulières à leurs investisseurs ont trois fois plus de chances de recevoir un financement supplémentaire de la part de leurs investisseurs existants. Les choses sont donc claires : rédiger des mises à jour efficaces n’est pas un simple geste de politesse, c’est une démarche stratégique qui peut influencer positivement la durabilité et l’expansion de votre entreprise.

Compte tenu de l’importance de ces mises à jour, nous allons nous pencher sur leur composition. Les lignes directrices doivent être la simplicité, la brièveté et la clarté. Une mise à jour à l’intention des investisseurs n’a pas besoin d’être un document long ou élaboré ; en fait, une mise à jour bien rédigée peut être aussi succincte que perspicace. Voici un cadre suggéré pour vous aider à structurer vos mises à jour :

  1. Points forts : Commencez votre mise à jour en partageant les progrès que vous avez réalisés depuis votre dernier bilan. Il peut s’agir d’étapes importantes franchies, de nouveaux clients recrutés, de nouvelles fonctionnalités dévoilées ou de toute autre réalisation témoignant d’un élan vers l’avant. N’oubliez pas que vos investisseurs sont à l’affût de signes de progrès, alors profitez de cette occasion pour mettre en valeur vos réussites.
  2. Les points faibles : C’est l’occasion de démontrer votre transparence et votre résilience. Faites part des difficultés que vous rencontrez actuellement et expliquez les stratégies que vous utilisez pour les surmonter. Cette sincérité permet non seulement de renforcer la confiance, mais aussi d’illustrer votre approche proactive de la résolution des problèmes.
  3. Les demandes : il s’agit d’une occasion idéale pour tirer parti de la sagesse collective et des réseaux étendus de vos investisseurs. Que vous souhaitiez être présenté à des clients potentiels, obtenir de l’aide en matière de recrutement ou des conseils sur une question cruciale, formulez vos demandes ici. N’oubliez pas que la spécificité est cruciale – plus vos demandes sont claires, mieux vos investisseurs pourront vous aider.
  4. Remerciement : Un geste simple mais essentiel : remerciez les investisseurs qui vous ont donné un coup de main lors de vos demandes précédentes. Cela favorise non seulement une participation active, mais aussi un sentiment de communauté et de victoire partagée parmi vos investisseurs.
  5. Témoignage d’un client : Ajoutez une touche d’intérêt humain en incorporant une histoire de client attrayante. Cela donne vie à votre produit ou service, en montrant son impact dans le monde réel et en suscitant une résonance émotionnelle chez vos investisseurs.
  6. Les indicateurs clés de performance ( KPI): Terminez votre mise à jour par des indicateurs de performance clés, en vous limitant à cinq ou six paramètres essentiels. Il peut s’agir de chiffres d’affaires, d’effectifs, d’une piste ou d’un indicateur clé de performance « étoile du nord » qui laisse prévoir les bénéfices futurs ou l’évolution de l’entreprise.

La fréquence des mises à jour dépend en grande partie du stade auquel se trouve votre entreprise. Si vous êtes dans les toutes premières phases, envisagez des mises à jour hebdomadaires. Au fur et à mesure que votre entreprise trouve ses marques et mûrit, passez à des mises à jour mensuelles. Lorsque votre entreprise est en phase de croissance, un rythme trimestriel est généralement suffisant. Les mises à jour destinées aux investisseurs ne sont pas de simples formalités administratives ; elles constituent un aspect fondamental de la démonstration à vos investisseurs que vous êtes un entrepreneur engagé et un dépositaire responsable de leur capital. C’est un mécanisme qui permet d’instaurer la confiance, de stimuler une communication ouverte et de garantir une intervention rapide en cas de dérapage. Vos investisseurs ne sont pas de simples vérificateurs, ils sont des partenaires dans cette aventure exaltante. Ils peuvent vous apporter une aide et des conseils précieux lorsqu’ils sont au courant, que les nouvelles soient optimistes ou non.

Alors voilà. Rédiger des mises à jour pour les investisseurs n’est pas qu’une tâche banale ; c’est un processus d’introspection, de communication et d’engagement actif. Il s’agit de montrer à vos investisseurs que vous appréciez sincèrement leur partenariat et que vous vous engagez à les faire participer à votre voyage. Avec ces lignes directrices, vous trouverez cette tâche moins intimidante et beaucoup plus gratifiante.

Un monde en transition : Entrepreneurs ProMontreal à la 29e Conférence de Montréal

En juin 2023, PME a eu le privilège d’assister à la réputée Conférence de Montréal organisée par l’IEFA. Découvrez comment PME a adopté le thème central de la conférence de « Prospérer dans un monde en transition » et s’est engagé avec des dirigeants mondiaux, des entrepreneurs et des diplomates pour forger des liens précieux et échanger des idées.

La journée d’ouverture de la conférence bourdonnait d’énergie intellectuelle alors que PME rejoignait divers participants dans le hall principal animé. La session d’introduction a fait écho au thème central, ouvrant des discussions sur des questions urgentes telles que l’inflation, les conséquences du COVID-19 et la neutralité carbone. Le panel de la session comprenait S.E. Sultan bin Saeed Al-Mansoori, l’ambassadeur émirati au Canada, et M. Boon Chye Loh, PDG de la Bourse de Singapour (SGX). Ils ont partagé leurs expériences distinctives de gestion de l’adversité, offrant aux PME une sagesse inestimable.

Alors que des discussions approfondies sur le changement climatique, l’informatique et la cybersécurité ont eu lieu, les opportunités de réseautage sont devenues le point culminant pour les PME. Malgré l’absence d’accès VIP, PME a établi des liens importants avec des participants réguliers comme Gregory Dreaver de la Première Nation crie. La rencontre de PME avec Dreaver a offert un aperçu précieux de sa noble vision de l’intégration aérospatiale de la Nation crie.

Si la première journée a offert d’importantes opportunités de réseautage, les deux journées suivantes ont été tout aussi informatives et enrichissantes. La deuxième journée a mis en lumière les complexités de la chaîne d’approvisionnement dans la production alimentaire et l’agriculture et a mis en évidence le leadership spatial canadien. Lors de la troisième journée, PME a engagé des discussions sur les PME québécoises, les innovations perturbatrices et la menace des bactéries résistantes aux médicaments.

La diversité des sujets et les rencontres enrichissantes de la Conférence de Montréal ont offert à PME une expérience unique et enrichissante. La compréhension élargie des enjeux à grande échelle et l’interdépendance des différents secteurs ont laissé une impression durable sur les PME. L’organisation se demande si une initiative comme Eagle Flight Network pourrait évoluer vers la prochaine startup d’un milliard de dollars. La Conférence de Montréal demeure un souvenir précieux alors que PME progresse dans la réussite scolaire et professionnelle.

La loi 96 et ses implications pour le commerce au Québec

Le secteur du commerce du Québec s’agite alors que de nouvelles restrictions linguistiques en vertu du projet de loi 96 entrent en vigueur le 1er juin 2023. Le gouvernement soutient que la loi préserve et élève le français au Québec parce qu’il le perçoit comme menacé. Cependant, les implications de ce projet de loi pour les entreprises anglophones et allophones de la province ont suscité des inquiétudes, avec ses mesures perçues comme excessives par les groupes de défense des droits des anglophones, dont le Quebec Community Groups Network​.

À compter du 1er juin, le projet de loi 96 oblige les petites entreprises québécoises à divulguer la proportion d’employés incapables de communiquer en français. Le gouvernement provincial publiera ensuite ces informations dans son registre public consultable des entreprises. Cette exigence s’applique aux entreprises de 5 à 49 employés, les nouvelles entreprises étant tenues de déclarer ces informations lors de leur enregistrement. Les entreprises existantes sont tenues de le faire lorsque dépôt de leur mise à jour annuelle​.

La capacité de communiquer en français au travail comprend la participation à des réunions, la compréhension d’instructions, la participation à des formations et la rédaction/partage de documents. Le premier ministre François Legault cherche à limiter l’usage de l’anglais au Québec en durcissant considérablement les règles linguistiques de cette loi.

Les implications de ces dispositions sur le commerce au Québec, particulièrement pour les entreprises anglophones ou allophones, sont importantes. Le projet de loi 96 inscrit dans la Charte des droits et libertés de la personne un nouveau « droit de vivre en français », exigeant des entreprises qu’elles informent et servent les consommateurs et le public en français​​. Toute entreprise offrant des biens et des services aux consommateurs, y compris celles entreprises, doivent se conformer à cette obligation.

Les entreprises qui ne respectent pas les exigences du projet de loi s’exposent à de lourdes sanctions. En vertu du projet de loi 96, les infractions à la Charte entraînent des amendes accrues : les particuliers s’exposent à des amendes allant de 700 $ à 7 000 $, tandis que les entreprises s’exposent à des amendes allant de 3 000 $ à 30 000 $. Une deuxième infraction encourt le double des amendes, tandis que les récidives ultérieures entraînent le triple des amendes. Si une infraction dure plus d’une journée, il constituera une infraction distincte pour chaque jour où il se poursuit.

En plus des amendes, le projet de loi 96 prévoit des sanctions administratives, permettant au ministre de la Langue française, en consultation avec l’Office, de suspendre ou de révoquer les permis/autorisations des entreprises contrevenant de façon répétée à la Charte. De plus, le projet de loi 96 élargit les exigences de francisation pour les entreprises. Auparavant, seules les entreprises de 50 employés et plus dans une période de six mois devaient s’inscrire et obtenir un certificat de francisation. À compter du 1er juin 2025, les entreprises employant 25 personnes ou plus seront soumises à cette obligation.

Les entreprises non conformes incapables de remplir les obligations de francisation ou de refuser les services d’apprentissage des langues de l’Office ne peuvent pas contracter avec l’administration civile ou recevoir des subventions publiques.

Le projet de loi 96 impose des règles linguistiques strictes au secteur du commerce du Québec pour renforcer l’usage du français, ce qui alourdit les entreprises. Il oblige à divulguer une main-d’œuvre compétente non française et à servir les clients en français, avec des amendes importantes et des suspensions de permis. Des inquiétudes surgissent parmi les groupes anglophones et les entreprises non francophones, ce qui a un impact sur la diversité linguistique et l’économie.

Les entreprises doivent comprendre les attentes du projet de loi 96 pour assurer la conformité et éviter les pénalités. Comprendre les compétences linguistiques des employés, communiquer avec le gouvernement et envisager des services d’apprentissage des langues. Consultez des professionnels du droit et des ressources humaines, engagez le Bureau et soutenez la promotion du français dans le secteur du commerce au Québec.